Comment se faire connaître en tant que Freelance ?

Faire le choix de se lancer à son compte en tant que freelance est synonyme de liberté, mais implique également une multitude de choses. Que l’on soit rédacteur, éditeur, graphiste, webmaster, développeur ou encore traducteur, devenir freelance exige d’avoir différentes casquettes.  

Exercer une activité professionnelle indépendante nous pousse à prendre soin de notre comptabilité, faire de la communication, trouver des clients et procéder aussi à un certain marketing pour vendre ses services.  

Ainsi, se faire connaître en freelance est une des pierres angulaires pour un travail florissant et épanouissant. Mais comment faire pour gagner en popularité en étant freelance ? Nous vous présentons ci-dessous un guide complet !

Agence, agent ou collectif, les freelances ont-ils besoin d’un intermédiaire ?

Pourquoi est-il important de se faire connaître en tant qu’indépendant ?  

La plus grande source d’angoisse des freelances provient généralement de la peur de ne pas avoir un nombre de clients satisfaisant. À l’heure ou internet et le web sont devenus une agora sans précèdent pour tous les métiers freelances, la concurrence est parfois rude et il n’est pas toujours facile de décrocher les missions que l’on souhaite.

C’est pourquoi se faire connaître est une sorte de garantie qui vous assure d’avoir des clients. Plus un freelance est connu, plus les clients potentiels sont nombreux et ses prix confortables. C’est une notion d’autant plus importante pour les freelances débutants en quête de leurs premiers clients.

Lire :   Agence, agent ou collectif, les freelances ont-ils besoin d’un intermédiaire ?

Se faire connaître dans son domaine d’expertise permet également d’avoir plusieurs possibilités d’évolution, comme devenir formateur freelance ou ouvrir son entreprise. 

Comment trouver des clients sans prospecter ?

Réaliser un portfolio de son travail  

Premièrement, pour se connaitre en tant que freelance, il faut prouver ses valeurs et ses compétences à ses futurs clients. Pour ce faire, rien n’égale un portfolio, véritable miroir du travail et de l’expérience d’un prestataire indépendant.

Comment travailler avec des agences en tant que freelance ?

Comment faire un bon portfolio ?

De nos jours, un portfolio de freelance est majoritairement réalisé en ligne sur internet : blog, site web, PDF, page professionnelle, présent sur une plateforme ou sur un réseau social, etc.

  • Un bon portfolio est un document clair, inutile de vous disperser ! Présentez-vous et présentez en priorité vos compétences. 
  • Les clients et les entreprises cherchent souvent des freelances spécialisés dans un domaine précis, avec des compétences particulières. 
  • Adoptez un ton professionnel, mais laissez aussi transparaître votre personnalité.
  • Diversifiez votre page contact (réseau social, numéro téléphonique…) et tentez de ne pas vous limiter à un formulaire. Un client potentiel peut parfois vous contacter sur vos réseaux sociaux pour éviter de recevoir un SPAM.
  • Si vous le pouvez, ajoutez un blog personnel comme moyen de communication.

Que mettre dans son portfolio si on débute ?

Pour les freelances qui débutent et qui n’ont pas encore de clients ni de missions, pas d’inquiétude. Montrez vos compétences grâce à des missions dites « témoins. »

Avec votre créativité, travaillez sur une mission test qu’aurait pu vous commander un client ou une entreprise. Ses premiers projets vous feront la main tout en servant dans le futur de contenu professionnel.

Quels sont les outils pour se faire connaître en tant que freelance ?

À l’image d’une entreprise ou d’une marque, un travailleur indépendant doit adopter une stratégie de communication pour faire la publicité de ses services. Actuellement, le web offre tous les outils nécessaires pour accroître sa réputation.

Lire :   Comment trouver des clients sans prospecter ?

La puissance des réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Twitter…)

LinkedIn, Instagram, Facebook, YouTube ou Twitter se positionnent comme des leviers marketing très intéressants. Les réseaux sociaux sont des espaces entièrement gratuits qui permettent aux freelances de proposer leurs services, et ce, aux entreprises comme aux particuliers.

Freelance : faut-il accepter parfois de travailler gratuitement ?

Les réseaux sociaux aident à travailler la marque personnelle, soit le personal branding, ce qui est idéal en communication. Ils vous permettent également de faire une stratégie de contenus, d’interagir avec des prospects, et d’avoir une meilleure audience.

Attention : positionnez-vous sur un ou deux réseaux sociaux maximum. Une surexposition est bien trop chronophage. Pour cela, optez pour ceux sur lesquels vos clients potentiels sont le plus susceptibles d’y être. 

Trouver des missions sur les plateformes de freelance

Les plateformes de freelancing sont des places de marché sur le web qui mettent en relation des clients et des freelances. C’est un moyen efficace de trouver du travail, mais c’est également un outil pour se faire connaitre et cumuler les bonnes recommandations.

Il existe des plateformes spécialisées dans une activité professionnelle comme des plateformes généralisées. Certaines sont aussi destinées aux amateurs, tandis que d’autres plateformes de freelance ciblent les prestataires professionnels.

En tant que prestataire indépendant, n’hésitez pas à trouver du travail sur une de ses plateformes en créant un profil et en multipliant votre intérêt pour différents projets. 

Votre objectif est non seulement de trouver des clients, mais d’avoir aussi une recommandation sur votre profil de chaque client satisfait de vos services.

Faire une campagne d’emailing

C’est un moyen de communication qui est parfois considéré comme passé de mode, mais pourtant. L’émail reste une technique efficace afin de se faire connaitre.

Lire :   Les 8 meilleurs livres sur le business, l’entreprenariat et le marketing

Il existe deux techniques, une pour prospecter et une autre pour entretenir son audience :

Faites une liste des entreprises et des clients avec lesquels vous souhaiteriez travailler. Cherchez ensuite les adresses émail d’une personne bien précise de ladite entreprise et/ou du client. Pour ce faire, LinkedIn est idéal.

Rédigez ensuite un email qui partage votre intérêt, vos services et votre expérience. Ainsi, vous signalez votre présence à des prospects tout en vous faisant connaître.

La deuxième technique consiste à envoyer des newsletters plus personnelles à votre liste de contacts, afin de nourrir votre réseau de clients potentiels.

3 conseils à retenir pour augmenter son audience en tant que freelance

  • L’un de nos premiers conseils est de garder en tête l’objectif d’agrandir son réseau de contacts dès le début de la nouvelle activité professionnelle. Impliquez-vous dans la communauté, allez aux meetings, échangez sur les réseaux sociaux, etc…
  • En tant que prestataire indépendant, n’hésitez jamais à faire des collaborations avec d’autres freelances. C’est un moyen efficace pour montrer vos compétences et atteindre un plus grand cercle de prospects potentiels.
  • C’est l’un des conseils incontournables : faites du marketing une partie intégrante de votre activité professionnelle. Vous devez savoir vendre vos prestations : articles, sites, illustrations, codes, etc…
  • N’oubliez pas qu’un blog ou une page personnelle sont de véritables plus-values. Un blog est la vitrine de ce que vous proposez (prestation, prix, etc…) et c’est aussi un moyen d’attirer du trafic. 

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.